Tandis que je migrais les sites Neamar (cf. cet article), je me suis rendu compte que plus de 50% des visiteurs de cruciverbiste.neamar.fr, le site de mots croisés, venaient d'un smartphone.

Après m'être demandé pendant de nombreuses secondes comment des centaines d'utilisateurs avaient pu souffrir d'utiliser une interface aussi peu adaptée au mobile, je me suis motivé à avancer sur un projet qui me tenait à cœur depuis plusieurs années : une encyclopédie de définitions pour mots croisés.

J'en ai profité pour offrir au site son propre nom de domaine, "Cruciverbe". Oui, ça ne veut rien dire (enfin, si, ça signifie « mot croisés » en italien !), mais je trouvais que le terme sonnait bien : le cruciverbiste étant la personne qui fait des mots croisés, la cruciverbie pourrait bien être le verbe qui définit l'action de faire lesdits mots croisés, et cruciverbe l'impératif dudit verbe. De toute façon, après "omnilogie", je n'en suis plus à un néologisme près.

Bref ! Sur ce site, plus de 100 000 définitions de mots croisés.

On y retrouve un peu de tout, comme par exemple :

Pour chaque mot, on peut naviguer entre les définitions similaires ; par exemple pour le mot censure en mots croisés.

Gardez le site dans un coin de vos favoris pour la prochaine fois que vous vous retrouverez coincé devant une grille un peu trop tenace !

Évidemment, le service principal du site -- la recherche par lettres manquantes -- est toujours là !

Oulà.

Je crois que le dernier article sur ce blog remonte à un tout petit peu moins de quatre ans.

Dans une optique d'honnêteté compulsive, je dois reconnaître ne pas avoir pris un soin extrême de tous ces petits sites ces dernières années. On a plus de temps libre quand on est étudiant, dirait-on.

J'étais donc content de laisser vivoter les ressources de neamar.fr, Lachal et Omnilogie.

Après tout, l'hébergement ne coûtait pas grand chose (deux euros par mois), et si l'on a moins de temps lorsque l'on n'est plus étudiant, on a au moins plus d'argent, et 2 euros par mois n'allaient pas me ruiner.

"Fast forward" fin décembre 2017, quand mon hébergeur m'informe qu'en tant que client exceptionnel (et durable, plus de dix ans), je vais pouvoir bénéficier d'une bien meilleure qualité de service. Petite astérisque à la fin : le prix de l'abonnement sera maintenant de 10€ HT par mois.

Arf.

En d'autres termes : pour vous remercier d'être un client fidèle, voici une augmentation de 500%. Mais on vous garde sur l'ancien hardware, avec une base de données sur un bon vieux disque magnétique.

Très bien ! Mes dernières aventures web m'avaient de toute façon déjà amené à louer un serveur dédié autrement plus puissant pour Teamward, qui supporte un peu plus de mille requêtes par seconde (à comparer aux sites Neamar, qui engrangent probablement 20 000 requêtes par jour !)

C'est donc fin décembre que j'entame la longue mgiration d'un écosystème créé en 2007 vers une approche plus moderne. Morceaux choisis :

  • En 2007, le mobile n'existait pas. Ni le responsive. Aucun des sites ne fonctionnait sur mobile.
  • En 2007, git n'avait pas encore la popularité qu'il a aujourd'hui. Aucun historique de toute la base de code, aucune documentation ou git blame...
  • En 2007, prévoyant, j'avais demandé à Apache d'envoyer un Cache-Expire pour tous les CSS et JS en 2017, pensant que d'ici là le web serait mort. Terrible erreur, mais ironique à regarder avec dix ans de retard.
  • En 2007, les dégradés étaient du plus bel effet. Cela faisait plusieurs années que je n'étais pas fier du design de neamar.fr en particulier...
  • En 2007, Google Chrome n'existait pas.
  • En 2007, AWS ou les concepts de "12 factor app" n'avaient pas encore été créés. Les applis écrivaient les images au même endroit que le code, l'ensemble ne pouvait pas scaler, et les secrets étaient directement dans le code.
  • En 2007, seules les banques avaient un certificat https (ou presque).

Read more...

Depuis maintenant quelques mois, avec mon ami Marouane, nous publions chaque jour un lien "inspirant" sous le hashtag #linkoftheday.

Ces liens pointent vers des pages exaltant l'humain et le social ; motivant à changer sa vie pour le mieux.
Aujourd'hui, nous avons filtré tous ces liens de façon à n'en conserver que la fine fleur.
Dix liens, dont cinq vidéos. Du contenu qui ne peut pas vous laisser indifférent, à lire et à relire.

Read more...

Cela fait maintenant plus de 6 000 liens distribués dans les liens du jeudi... mais d'où viennent-ils ? Voici la liste des domaines renvoyant plus de 20 liens.
Provenance des liens
DomaineLiens
http://www.youtube.com 781
http://i.imgur.com 107
http://www.koreus.com 107
http://twitpic.com 92
http://en.wikipedia.org 79
http://vimeo.com 79
http://www.10minutesaperdre.fr 70
http://fr.wikipedia.org 58
http://www.dailymotion.com 56
http://abstrusegoose.com 46
http://www.lefigaro.fr 43
http://www.lemonde.fr 43
http://xkcd.com 39
http://www.explosm.net 32
http://www.madmoizelle.com 32
http://www.slate.fr 32
http://9gag.com 31
http://www.rue89.com 28
http://www.minutebuzz.com 27
http://www.presse-citron.net 27
http://www.korben.info 25
http://danstonchat.com 24
http://www.arretsurimages.net 23
http://www.journaldugeek.com 23
http://www.numerama.com 23
http://www.ted.com 20

Bonjour à tous !

Bien que les liens du jeudi continuent à paraître avec une régularité finalement assez forte (quelques 24 heures de délais une fois de temps en temps, vous admettrez que c'est humain pour un rendez-vous hebdomadaire ! ), ce blog a abandonné sa dimension « programmation ».

Aujourd'hui, je modifie légèrement cela. Par le présent billet, je vous informe de la sortie d'Icosien en version mobile – Android et Blackberry pour l'instant.

Icosien

Capitalisant sur le succès de la première version (près de deux millions de joueurs – je n'en reviens personnellement pas), l'application rajoute de nombreux niveaux et rafraîchit le gameplay en l'adaptant au tactile. L'application coûte moins d'un euro (moins que le prix d'une baguette de pain, et pourtant elle vous durera plus longtemps… Même en connaissant tous les niveaux il me faut plus d'une heure pour finir le jeu), et une version Lite est même disponible pour Android.

Alors, qu'attendez-vous ? Saisissez votre Android (ou votre tablette Playbook) et cliquez sur le lien qui va bien :

L'avantage des versions mobiles centralisées étant la facilité de les mettre à jour à distance, attendez-vous à voir arriver régulièrement de nouveaux niveaux.
J'attends vos retours et remarques !

Oh, et s'il y a des possesseurs d'iPhone qui lisent ce blog (nul n'est parfait) : Icosien paraîtra sous peu sur l'App Store.

Bon jeu à tous !

(dans un autre registre, et depuis quelques mois, il existe aussi des applications pour Omnilogie)